Partir en Crète #2 – D’Agios Nikolaus à Kato Zakros

MG_carte_crete

Vous êtes nombreux et nombreuses à avoir aimé mon premier billet sur mon voyage en Crète. Voici donc la suite de mes aventures avec de belles balades et de douces découvertes au rendez-vous.

De Loutro à Agios Nikolaus

Pour nous rendre à Agios Nikolaus depuis Loutro, nous avons simplement pris le chemin inverse – bateau, car de Chora Sfakion à La Canée (je vous explique tout le parcours dans mon premier article), avant de prendre un second car jusqu’à Héraklion, d’où nous avons pris un troisième car pour Agios Nikolaus. Il vous faudra bien compter un après-midi pour enchaîner tous les moyens de transport. Par ailleurs, je ne peux que vous conseiller une nouvelle fois de faire coïncider vos départs et vos arrivées !

agios_nikolaus_ville

crete_agios_nikolausAgios Nikolaus est une jolie ville balnéaire et portuaire où il fait bon se promener, se reposer et se régaler. Cela tombait à pic après notre semaine riche en ballades à travers l’Ouest de la Crète (par contre, j’imagine qu’en été la ville doit être bondée !). Nous avons donc séjourné pendant une semaine dans un super hôtel entre le cœur de la ville et les plages : le Creta Hotel (Sarolidi 22). Cet hôtel est certes assez loin de la gare routière mais il en vaut vraiment le détour (et le voyage en taxi ne coûte pas très cher si vous êtes très chargés ! Nous l’avons fait pour le retour car nous avions marché toute la matinée et nous n’avons rien eu à faire puisque c’est la réceptionniste qui s’est occupée de l’appeler !). Cet hôtel est un peu différent des autres puisqu’il est en fait composé de petits studios. Nous avions donc les avantages d’une location (tranquillité, réfrigérateur, etc.) et d’un hôtel en même temps (ménage, accueil, services, etc.) !

Se promener à Agios Nikolaus est très agréable puisqu’il y a plein de beaux recoins, d’escaliers cachés et de jolies vues. Cette ville est juste parfaite pour prendre des photos, d’autant qu’il y a de beaux bougainvilliers roses partout. Pour satisfaire vos papilles, j’ai également trois bonnes adresses, avec comme toujours plusieurs options végétariennes. La première adresse est ma favorite. C’est simple, j’aurais pu y manger TOUS LES JOURS, autant pour les plats que pour le lieu même. Rien que ça. Il s’agit du restaurant Avli Taverna (Prigkipos Georgiou 12). La cour du restaurant est surplombée par la vigne familiale (les vins maison rouge, blanc et rosé du restaurant sont d’ailleurs délicieux) et on retrouve plusieurs arbres fruitiers entre les tables. Et dans l’assiette ? De délicieuses spécialités telles que les feuilletés aux épinards, les feuilles de vigne farcies et les fleurs de courgettes farcies. Un vrai délice. Un peu plus bas dans la rue, vous trouvez également le restaurant Creta Embassy (Kondilaki 5) où l’accueil est très agréable ! La dernière adresse, Ofou To Lo (Nikolaou Pagalou 1), se situe de l’autre côté de la ville, entre la plage Kitroplatia et la marina. J’y ai mangé de bonnes salades et un délicieux plat de pâtes fraîches au fromage local.

Dans le centre ville, j’ai craqué sur plusieurs cosmétiques d’origine biologique et fait en Crète dans la grande boutique Lato (Koundourou, je ne suis pas sûre de l’adresse et du nom par contre…). C’est une boutique très touristique mais on y trouve des cosmétiques bio et faits en Crète, ainsi que des épices. Sans cela, si vous souhaitez louer une voiture (ce que nous avons fait pour pouvoir circuler dans l’Est de la Crète), vous pouvez tout à fait aller chez Avis Budget (Koundourou, de l’autre côté du port).

Au nord d’Agios Nikolaus

Au nord d’Agios Nikolaus, après Elounda, il est possible de se rendre à Plaka en voiture  (une vingtaine de minutes), d’où l’on peut ensuite prendre le bateau qui mène à l’île Spinalonga (8 € par personne pour le trajet), une ancienne léproserie. Pour visiter l’île, il est important de s’acquitter d’une somme de 8 € par personne à l’entrée. Avant d’être une léproserie au début des années 1900, l’île Spinalonga et son fort servaient à protéger le golfe de Mirabello. Aujourd’hui, on y trouve surtout de belles pierres, des vues magnifiques, des cactus et des ruines au charme indéniable.

ile_spinalonga_crete

ile_spinalonga_crete

Balades dans l’Est de la Crète

Nous avons fait une première étape près de Kavoussi pour faire une petite randonnée menant jusqu’à l’olivier millénaire le plus vieux d’Europe (3250 ans, s’il vous plait !). Même si nous nous sommes un peu perdus à la fin de la randonnée, elle reste très agréable à faire, surtout si vous prenez les petits raccourcis indiqués par les panneaux au lieu de suivre la route principale. Je me suis prise pour une petite biquette et je ne faisais que grimper sur les rochers à travers les oliviers (encore une fois, vous avez intérêt à être bien chaussé.e.s). Cet arbre est juste magnifique : la circonférence de son tronc atteint les 4,90 mètres et il mesure près de 6,90 mètres de hauteur. Le plus magique ? Même après 3250 ans d’existence, l’olivier le plus vieux d’Europe fournit toujours de nombreuses olives chaque année !

olivier_kavoussi

kavoussi_biquette

La seconde étape nous a mené à Sitia, une ville avec beaucoup de potentiel, malheureusement inexploité. Comme Agios Nikolaus, on peut y voir une belle cité balnéaire grâce au port, aux bateaux et aux couleurs environnantes. Toute la partie portuaire est d’ailleurs très mignonne. Cependant, lorsque l’on va se promener dans les petites rues, on trouve beaucoup de boutiques désertes et fermées. En haut de la ville, il y a un fort d’où on peut avoir un beau panorama et près duquel on trouve des maisons en ruine et un beau frangipanier. Je me rappellerai toujours du regard et du sourire de cette grand-mère à son balcon lorsqu’elle m’a vu ramasser cette fleur de frangipanier au doux parfum des vacances.

Pour grignoter un morceau, je vous conseille simplement de vous promener sur le port. Vous y trouverez de nombreux restaurants avec de belles terrasses pour profiter du soleil et de l’embrun. Lors de notre visite, nous avons décidé d’opter pour le Da’ Giorgio (Karamanli Street 8). J’y ai mangé des farfalles accompagnées d’une sauce délicieuse à la tomate, à la crème, aux champignons et aux petits pois, pendant que l’amoureux optait pour un gyros local.

sitia_crete

sitia_crete

sitia_crete

Après Sitia, nous avons enchaîné avec une visite du monastère de Toplou. Il faut savoir qu’il existe en Crète de nombreux monastères et il serait vraiment dommage de ne pas en voir au moins un pendant votre séjour. Même si l’idée ne m’enthousiasmait pas spécialement au départ, nous avons choisi de visiter celui-ci puisqu’il était très bien noté par Le Routard et était justement sur notre chemin. Il est très agréable à visiter, les pierres sont très belles, la nature y est bien présente et on en apprend encore davantage sur l’histoire crétoise.

toplou_crete

crete_kato_zakrosNous avons fait notre dernière belle balade dans la Vallée des Morts entre Zakros et Kato Zakros dans l’extrémité orientale de la Crète. C’est une randonnée très bien marquée que je vous conseille fortement de faire. C’est, je crois, ce que j’ai préféré du voyage. En septembre, il n’y avait quasiment personne sur les sentiers et c’était très agréable de se perdre au cœur même de cette vallée rocheuse.

Après avoir choisi de passer par les petites routes du sud-est de la Crète, qui sont sinueuses  et terrifiantes à souhait et qui traversent des paysages magnifiques, nous avons laissé la voiture sur le parking A. Il faut savoir qu’à partir de ce point, le parcours est un peu plus court. Cependant, si vous souhaitez faire la randonnée complète, vous pouvez tout à fait partir de Zakros à pied.

Après cela, vous n’avez plus qu’à savourer cette randonnée et admirer le paysage. Vous comprendrez alors pourquoi cet endroit est appelé la Vallée des Morts. En effet, dans les parois rocheuses sont creusées de nombreuses cavités dans lesquelles se trouvaient des tombeaux antiques. Si vous avez l’oreille attentive et le regard aiguisé, vous apercevrez peut-être des biquettes en équilibre sur les parois. Enfin, au bout de la randonnée, si vous en avez encore le courage, marchez une dizaine de minutes et vous tomberez sur une belle plage désertée par les touristes à cette période de l’année.

zakros_crete

Et voilà une nouvelle page qui se tourne. Ces deux semaines passées en Crète étaient vraiment parfaites et je suis sincèrement heureuse d’avoir visité cette belle île. Ce voyage était une vraie bouffée d’air frais et je ne peux que vous conseiller d’y aller un jour ! J’espère que mes petits conseils vous aideront lorsque vous foulerez le sol crétois de vos petons !

Des bisous !

About Marie-Gabrielle

Diplômée d'un master en traduction et communication, 23 ans, amoureuse de la vie et de la nature, (très) grande gourmande, cinéphile et sérievore. Et toujours en quête de zénitude, gratitude et plénitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *