Organisation | Du bullet journal au filofax

myosotis_galatee_filofax

J’ai été quelque peu absente sur le blog ce mois-ci. Ce n’est pas spécialement dû à un manque d’organisation, étant une ancienne adepte du bullet journal et une grande accro au filofax. Je dirai que cela vient d’avantage d’un manque de temps, voire peut-être de volonté. Je souhaite tellement bien faire mes articles, que je n’ai pas spécialement envie de les bâcler pour être sûre de pouvoir vous en proposer un par semaine. Mais assez de bla bla, ma manière de bloguer n’est pas vraiment le sujet du jour. Je voudrais plutôt revenir sur cette phrase écrite plus haut :

étant une ancienne adepte du bullet journal…

Oui, oui. Vous avez bien lu. Après avoir tenu un bullet journal pendant un bon semestre et en avoir beaucoup parlé sur Instagram, j’ai finalement lâché l’affaire. Et pourtant, j’adorais ce système d’organisation qui consistait en la tenue quotidienne/hebdomadaire d’un carnet, dont je façonnais les pages à ma manière. C’est un bon compromis entre l’agenda et le carnet de notes finalement. Si ce thème vous intéresse, je vous conseille fortement les articles de Pauline, du blog Un invincible été. Elle a été une très bonne source d’inspiration lorsque je me suis lancée dans le bullet journal. Pendant ces quelques mois, le bullet journal m’a permis de renouer avec ma créativité et de trouver l’organisation qui me manquait, que ce soit au niveau universitaire, travail ou vie privée. Cependant, le fait de ne pouvoir écrire et préparer qu’une semaine à l’avance m’était un peu contraignant. Je n’arrivais pas à anticiper alors que j’en avais réellement besoin, l’anticipation me permettant de déstresser et de contrôler le potentiel imprévu (Moi ?! Control freak ? Nooon.). Par ailleurs, mes semaines se mélangeaient avec mes collections (toutes les pages de notes sur des thèmes précis) et j’étais facilement perdue.

J’ai finalement trouvé l’anticipation qui me manquait dans le filofax. Il s’agit tout bêtement d’un organiseur, voire comme le dit la marque d’un « agenda modulaire ». Et c’est l’aspect modulaire justement qui me plait le plus et qui a directement fait pencher la balance en sa faveur. Mon filofax s’organise en deux parties principales : l’agenda avec le calendrier et ses onglets pour chaque mois (deuxième photo) & les onglets séparés (troisième photo) qui représentent mes collections, ou plutôt, mes notes en vrac. Chaque partie reprend finalement les bases du bullet journal, le tout est simplement fait à ma sauce.

mg_filofax_agenda

L’agenda

Mes semaines sont visibles en un clin d’œil puisque j’ai choisi d’opter pour le format 7 jours sur 2 pages. Je trouve cela nettement plus pratique que d’avoir une page par jour. De cette manière, j’ai accès à la semaine entière et je peux voir la semaine suivante facilement, n’ayant qu’une page à tourner pour y accéder. L’avantage et le gain de temps par rapport au bullet journal est que je n’ai pas à tracer moi-même la semaine sur mon carnet, tout étant déjà imprimé. A chaque début de semaine, j’ai même un mini calendrier qui me permet de voir où se situe la semaine dans le mois.

Chaque mois est séparé du suivant à l’aide d’un onglet qui n’est autre qu’un calendrier du mois à venir. Cela rejoint l’idée de la double-page du mois que l’on réalise dans son bullet journal au début de chaque mois et qui permet d’avoir le mois entier sous les yeux. J’y note généralement les événements importants à venir et mes objectifs.

Au niveau de l’organisation des tâches, le système du bullet journal m’a clairement inspirée et j’en applique le code pour différencier les tâches entre elles (à savoir que ce code me paraît logique dans ma petite tête, mais pourra ne l’être du tout pour d’autres !) :

  • O : lorsque je sors entre amis, en famille, pour le blog ou le travail. Je note l’événement en question et mets un petit rond en face (ex : O Hank Pizza / 19h30), que je noircis une fois la sortie passée.
  • – : lorsqu’il s’agit d’une tâche à réaliser. Je note la tâche et je fais un simple trait devant (ex : – finir article blog pour dimanche). Une fois la tâche réalisée, je fais une croix sur ce trait.
  • X : lorsque la tâche est réalisée.
  • -> : lorsque la tâche doit être reportée. Il m’arrive parfois de ne pas avoir le temps de réaliser une tâche. Dans ce cas, le simple trait se transforme en flèche. Je reporte alors l’action au jour suivant.
  • tâche : lorsque la tâche n’est pas réalisable ou que l’événement est annulé.

mg_filofax_onglets

Les collections

Dans mon filofax, les collections, ou notes, sont triées par onglets thématiques : travail, école, collections diverses, etc. C’est à vous de voir et de nommer les onglets en fonction de vos besoins. J’en utilise principalement trois pour le moment, mais j’ai toujours quelques onglets d’avance au cas où un projet pointerait le bout de son nez.

Chaque page dans chaque collection est numérotée, de sorte que je reporte le numéro de la page dans un index au début de chaque collection. Ainsi, je sais exactement ce que comporte chaque onglet et si je cherche quelque chose de précis, comme une recette ou une adresse, je me réfère à l’index pour la trouver plus rapidement. C’est un réel gain de temps !

Voilà, je pense avoir tout dit ! J’ai comme l’impression que cet article est un peu brouillon et que parler d’organisation rend mon cerveau complètement désorganisé ! J’espère pourtant que vous dénicherez des idées par-ci par-là pour trouver le système d’organisation qui vous conviendra le mieux. Tête en l’air que je suis, surtout en ce moment à cause de la fatigue, je ne pourrais plus vivre sans mon filofax. Je l’ai toujours dans mon sac et dès que j’ai la moindre tâche à faire (qui mérite et demande un minimum d’intérêt j’entends) ou la moindre idée pour un projet, je la note et hop mon esprit est plus libre et peut se concentrer sur autre chose !

Des bisous !

Marie-Gabrielle

Etudiante en traduction et communication, 22 ans, amoureuse de la vie et de la nature, (très) grande gourmande, cinéphile et sérievore. Et toujours en quête de zénitude, gratitude et plénitude.

6 mots doux sur “Organisation | Du bullet journal au filofax

  1. Hello Marie-Gabrielle ! Comme toi j’étais fan du bujo mais d’un coup je me suis retrouvée débordée de travail et je n’avais plus le temps de m’en occuper ce qui était assez frustrant. Je n’avais pas pensé au folifax mais je trouve que c’est une super idée, j’aime son côté modulable 🙂 as-tu un site, une marque à conseiller peut-être? J’aimerais me défaire de mon agenda qui ne me permet pas assez de dissocier ma vie privée de mon travail (où les listes à rallonge n’en finissent pas et empiètent tout). Bisous bisous :*

    1. Coucou Laure, je te remercie pour ton petit mot ! (et désolée pour ce temps de réponse si looong, j’ai pourtant noté dans mon filofax que je devais te répondre mais la fatigue et le travail ont eu raison de moi…)
      Pour répondre à ta question, je n’ai pas vraiment de site à te conseiller car j’ai toujours tout acheté directement en boutiques, notamment chez Gibert Joseph (pour le filofax même, et certaines recharges/gadgets) ou au BHV. Après, le site Filofax me parait plutôt bien (même s’il me semble que les frais de port sont assez élevés…). Sans cela, je pense que tu peux trouver ce dont tu as besoin sur Amazon et peut-être d’autres petits sites de papeterie 🙂
      J’espère avoir pu t’aider un peu !
      Plein de bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *